Ordonnances « Macron », chiche ?

2018-04-18_17h07_36Les ordonnances du 22 septembre 2017, dites « Macron », constituent une réforme sans précédent du droit du travail. Si les modalités de licenciement, avec le plafonnement des indemnités ont occupé une grande place dans les médias, les nouvelles possibilités de négociations collectives dans les entreprises méritent une attention particulière, notamment dans les plus petites.

 

C’est le moment de les utiliser pour « légaliser » tous les arrangements « oraux » si pratiques au quotidien, mais qui peuvent coûter si chers en cas de conflit.

C’est également le moment de se questionner ou de se requestionner sur l’aménagement du temps de travail (dont le télétravail), une source très importante d’économies, de flexibilité, de réactivité ou encore de fidélisation des collaborateurs… qui ne coûte presque rien, sinon de l’imagination…

Nous sommes à votre disposition pour en parler !

Bore-Out ?

canstockphoto10433948-2

Qualité de vie au travail, burn-out (syndrome d’épuisement professionnel), prévention des risques psycho-sociaux… Est-ce qu’aujourd’hui le travail rendrait malade ?

A ce titre, l’émergence dans les débats du Bore-Out, qui peut se définir par un   »épuisement résultant de l’ennui au travail », est un cas intéressant. Que l’ennui au travail soit source de fatigue, voire qu’il finisse par avoir une incidence sur la santé du travailleur est indéniable… mais pas particulièrement nouveau : les postes inintéressants, ennuyeux, répétitifs, sans évolution possible, et mal payés de surcroît, ont toujours existé.

Ce qui est nouveau, c’est que ce problème en vienne à être posé par certains comme une maladie professionnelle, donc comme un syndrome qui mettrait en cause l’employeur. Cela en dit long sur l’évolution de la représentation du travail et du salariat dans notre société et sur les évolutions sociétales à envisager.

Cela questionne aussi le dialogue au sein de la communauté de travail et les instances qui structurent ce dialogue.

Besoin d’être accompagné sur la question ? Contactez-nous : orizon@orizon.fr

Lire la suite